Kodomo no Hi, la journée des enfants japonais

Rédigé par Sax - - Aucun commentaire

Autrefois ancienne fête des garçons au Japon, Kodomo no Hi est devenue celle de tous les enfants japonais. Cet évènement reste l’occasion idéale de découvrir plusieurs symboles ancestraux du pays.

L’origine du Kodomo no Hi

Chaque année, les enfants du Japon ont droit à leur fête personnelle, Kodomo no Hi. Originaire de la Chine, celle-ci est introduite au pays du soleil levant sous le règne de l’impératrice Suiko, un peu avant l’ère Nara (710 – 794). À l’époque, cette célébration consiste à accrocher de l’acore odorant au bord des toits et des portes des habitations. Il s’agit d’une herbe médicinale procurant une force de protection contre les maux exercés par le mois de mai au Japon. C’est la raison pour laquelle cette fête est célébrée le cinquième jour du cinquième mois de l’année basée sur le calendrier lunaire. Ainsi, si votre voyage au Japon se déroule entre cette date, alors vous aurez l’opportunité d’assister au fameux Kodomo no Hi. Cette journée est importante pour les locaux, en particulier pour les petits garçons. Lors de cette occasion, les familles de ces derniers leur souhaitent une bonne santé tout en leur apprenant les notions du courage.

Quelques mots sur l’actuel Kodomo no Hi

Pour que la fête du Kodomo no Hi devienne une fête nationale au Japon, il faudra attendre le décret du gouvernement en date du 1948. Sur ce, elle a remplacé le « Tango no sekku » et est officiellement déclarée « journée des enfants ». À ce titre, cette manifestation est devenue un jour férié. Ce dernier se tient chaque 5 mai et clôt la traditionnelle semaine de vacances « golden week ». Afin de marquer cette cérémonie, les familles nippones offrent à leur progéniture masculine des « kabuto ». Ce sont des répliques en modèle réduit des anciens casques des armures de samouraï. Même s’il s’agit d’une fête de tous les enfants japonais (garçon et fille), les gens en témoignent leur gratitude et reconnaissance envers toutes les mères. Pendant votre voyage au Japon, vous allez remarquer que durant le Kodomo no Hi, l’iris reste toujours présent pour des raisons historiques.

Les points forts de la cérémonie Kodomo no Hi

À l’instar des autres fêtes japonaises, le Kodomo no Hi figure parmi les évènements les plus importants du Japon. En tant que célébration pour les enfants, notamment pour les garçons, la décoration est de mise, car l’objectif de cette cérémonie est de les protéger contre les maladies tout en leur souhaitant du courage et de la persévérance. Grâce à un voyage au Japon, vous allez ainsi découvrir toute une panoplie de symboles ancestraux tels que les Koi nobori (des carpes multicolores de papier ou de soie), l’iris, le kabuto, etc. Aussi, il sera de coutume de déguster des Chimaki (riz gluant dans une feuille de bambou) et des Kashiwa Mochi. Ces derniers sont des gâteaux de riz gluant fourré à la pâte de haricot rouge, le tout emballé dans une feuille de chêne. Pour information, ces recettes symbolisent une longue descendance au sein d’une famille japonaise.

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot wpyx ? :