transplantation capillaire

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Perdre des cheveux fait malheureusement partie de la vie. En effet, avec le temps et les agressions extérieures, nos cheveux sont fragilisés et ont tendance à se casser. D’ailleurs, lorsqu’on se coiffe avec une brosse, on peut s’apercevoir que de nombreux cheveux sont présents dessus. Ces pertes de cheveux ne sont pas très graves et n’empêchent pas de vivre. Mais à côté de cela, il y a des pertes de cheveux beaucoup plus importantes que l’on appelle calvitie. Ce phénomène intervient soit naturellement, soit à cause d’un traumatisme ou d’une maladie. Une personne qui a de la calvitie, cela se voit au premier coup d’œil. Certaines personnes le vivent très mal et pour cause, elles peuvent faire l’objet de nombreuses moqueries. Dans ce cas, pourquoi ne pas opter pour la transplantation capillaire ? Il s’agit tout simplement d’une greffe de cheveux qui vous permettra de retrouver goût en la vie.

 

La transplantation capillaire sous forme de bandelettes

 

Il existe deux types de transplantation capillaire et la première est ce que l’on appelle, la méthode des bandelettes. Cette méthode consiste à placer le patient sous anesthésie locale et à lui prélever une bandelette horizontale de 1cm de large et de 12 à 23 cm de longueur (au maximum d’une oreille à l’autre). Après cela, cette bandelette est découpée et les bulbes sont récupérés afin d’être transplantés sur les zones où il vous manque des cheveux. Cette méthode est la plus utilisée par les praticiens car elle permet d’avoir des résultats très satisfaisant et qu’elle peut couvrir de larges zones de calvitie. Toutefois, il vous restera une petite cicatrice au niveau de l’endroit où la bandelette a été prélevée.

 

La transplantation capillaire dite FUE

 

La FUE ou Follicular Unit Extraction est qui méthode de transplantation capillaire consistant à prélever directement les bulbes sur le crâne du patient sans retirer de bandelette comme pour la première méthode. Cette technique concerne surtout les personnes qui ont du mal à cicatriser rapidement (puisqu’il n’y a aucune cicatrice avec cette méthode). De plus, il est préférable d’utiliser cette méthode pour les hommes de moins de 35 ans. Les femmes aussi peuvent utiliser la FUE mais le praticien va raser la zone où les bulbes sont prélevés, ce qui n’est pas très esthétique pour une femme. Enfin, la FUE est plus adaptée aux petites zones de calvitie contrairement à la méthode des bandelettes.

 

Quoi qu’il en soit, ces deux techniques de transplantation capillaire ne provoque aucune douleur durant l’opération, simplement quelques croutes et rougeurs pendant quelques jours après la transplantation capillaire. Alors si vous avez de la calvitie et que vous trouvez cela dérangeant dans votre vie de tous les jours, alors la transplantation capillaire peut être la solution à vos problèmes. Mais avant de lancer, consultez d’abord un spécialiste qui pourra vous conseiller au mieux sur le choix de la méthode de transplantation capillaire par exemple. Dans tous les cas, les progrès réalisés dans ce domaine permettent, aujourd’hui, d’avoir des résultats « naturels ».

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot ctsks ? :